dimanche 14 décembre 2014

Le Bonheur


Quand on est maman, on voit toujours plus haut que les montagnes afin de satisfaire nos bouts de choux ....

Une chambre parfaite, des habits à la mode, les gadgets de parents fainéants dernier cris qui coûtent un bras ( même les deux ! ). On rêve toujours du meilleur pour nos enfants en oubliant parfois que le bonheur est dans les choses simples.

Le bonheur des câlins du matin, le bonheur des éclats de rire qui raisonnent dans la maison, le bonheur de constater leur évolution et d'avoir ce petit sentiment de fierté d'avoir agi en tant que bons parents, le bonheur de les voir apprécier ce qu'on leur prépare à manger, le bonheur de les voir grandir et de se remémorer les bons souvenirs . Ses premiers mots, ses premiers pas, ses premiers fous rire, ses premières farces.
Le simple fait qu'il puisse aller se cacher derrière sa bibliothèque pour s'amuser avec quelque chose que je lui avais interdit de toucher me rend plus heureuse que jamais. Ce petit sourire malicieux qu'il a lorsque je le surprends, et la fameuse phrase .. " Ci caca, poupoupa", il avait donc bien compris ce petit coquin .

On oublie que malgré la montagne de jouets qu'il peut avoir, qu'on a pu lui offrir, il peut s'amuser pendant une demi heure à ouvrir et fermer une bouteille vide qu'il trouvera sur le coin de la table, à remplir un bac de jouets juste pour avoir le plaisir de le vider un quart de seconde après, d'adorer par dessus tout un livre qui coûte tout juste 2 €, et de se creuser les méninges pour deviner dans quel sens on peut bien mettre les pressions du pyjama que maman a laisser traîner sur le lavabo de la salle de bain, et ça tout simplement.
On a souvent des idées préconçues avant d'être parent, idées qui seront balayées par l'arrivée de ce petit mouflet tant attendu. Oui on a dit qu'on allait pas le gâter mais on peut pas s’empêcher de le couvrir de cadeaux. Si bien que les personnes ne pouvant pas se permettre de faire des folies, se sacrifient eux mêmes pour faire plaisir à leurs enfants. Je l'ai moi même fait, j'ai moi même déserté les magasins, afin de couvrir de cadeaux Little I. Mais j'ai juste pas envie que Little I grandissent dans une optique de matérialisme où il en faut toujours plus pour faire plaisir, je ne le priverais jamais de ce qu'il souhaite avoir bien entendu, mais inculquer la mesure, dans la consommation,  et que les plaisirs de la vie peuvent se trouver dans des choses si simples, c'est ça qui est primordial à mon avis.

C'est quand on s'attarde dans leurs yeux brillants, dans leur rire craquant, qu'on se rend compte que cette montagne de jouets, et que ce pantalon de marque ne remplacera jamais l'amour d'une famille uni.




Little I et Maman M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot d'amour ?