vendredi 20 février 2015

La prise en charge de la douleur en pédiatrie




La prise en charge de la douleur dans les services de pédiatrie de nos chers hôpitaux en France est un sujet à prendre avec des pincettes. 

C'est après de nombreuses hospitalisations dans différents hôpitaux que j'ai pu constater le manque conséquent de méthodes pour faciliter les soins aux bébés et enfants en bas âge. 

L'envie me prend de donner une claque monumentale à chaque médecins qui osent me dire que les enfants ne se souviennent pas des soins médicaux qu'ils ont pu subir étant enfant. 

Alors pourquoi ? Pourquoi mon fils ne veut plus me lâcher la main des qu'il rentre dans un hôpital ? Pourquoi le simple fait de voir une personne en blouse blanche s'approcher de lui peut provoquer une crise épouvantable ?

Bien sur que les enfants se souviennent, j'interdis quiconque de le nier. Ce sont de vraies éponges émotionnelles et si les soins ne sont pas pratiqués de la manière la plus douce possible, les enfants resteront sans aucun doute traumatisés. Preuve en est j'ai encore du mal à oublier la manière dont j'ai été traité en hospitalisation avant d'accoucher tellement c'était violent et tellement les infirmières étaient dures et agressives dans les soins qu'elles entreprenaient. Et pourtant j'étais adulte ... 

J'ai déjà vécu des moments, où l'infirmière a piqué mon fils, 5 fois , sans patch Emla, en appelant en renfort 3 infirmières pour le tenir et m'interdisant de rester proche de lui ? Est ce normal ? C'est un scandale ... 

Et on se plaint, quand mon fils arrive aux urgences. J'ai pu entendre : " oh non pas lui, il va encore hurler " 

Oui si mon fils hurle c'est peut être que vous l'avez traumatisé. 
Non on ne doit pas montrer les aiguilles à un enfant, non on ne doit pas préparer la perfusion devant lui , non on ne doit pas mettre 50 ans à lui trouver une veine en lui serrant le bras tellement fort qu'il en gardera la trace pendant plusieurs jours. 

Les infirmières des services de pédiatrie portent des blouses blanches, c'est tellement fade, pourquoi pas de couleur ? Je vois parfois, aucun dessin, aucune couleur dans les services de pédiatrie. Je veux bien que les moyens soient limités, mais un minimum quand même. 

Les infirmières n'expliquent pas les soins aux enfants ( dans les hôpitaux que j'ai fréquenté ).  Je penses que ça reste quelque chose de tres important. Chanter des comptines par exemple, c'est important aussi. 

Je penses malheureusement que beaucoup d'hôpitaux prennent peu conscience de la manière d'approcher leurs petits patients.  Je penses aussi que c'est à nous parents de rester très ferme face à ce genre de comportement.  

En neonat par exemple, je recouvrais toujours la couveuse de Little i parce que des médecins allumaient les lumières ( tres agressives ) sans aucune gêne.  J'ai du à plusieurs reprises exiger qu'on remette la couette sur sa couveuse parce que des que je revenais elle n'y était plus. 

Les médecins ont beau avoir un professionnalisme hors du commun, beaucoup manquent vraiment de tact et de douceur, et c'est pour moi primordial. 

Little I et Maman M 


4 commentaires:

  1. Tellement surtout que ça les marque quoi je le vois bien sur le mien

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement cela ne m'est pas arrivé, je crois que je serais encore plus traumatisée que ma fille...
    C'est sûr qu'ils ressentent tout, je ne sais pas pourquoi certains continuent à dire ces bêtises! Je pense qu'il faut tout leur expliquer pour les rassurer, sans leur montrer pour autant. Ma fille pleure à chaque fois que je l'emmène à l'hôpital (elle a régulièrement des échos rénales à cause d'une malformation qui est surveillée de près pour opération ou pas, bref du stress pour moi et elle le sent!). Je me souviens à à peine 2 mois ils ont voulu lui faire une scintigraphie, il a fallu s'y reprendre à plusieurs fois pour la piquer, ils n'arrivaient pas, elle hurlait, mais heureusement j'avais le droit de me tenir à côté d'elle et de la câliner. Déjà qu'on y va jamais de gaieté de coeur (et le moins souvent possible)...

    RépondreSupprimer
  3. C'est à cause de ça que le moindre petit rendez vous aussi anodin soit il chez le medecin se termine en une catastrophe sans nom malheureusement :(

    RépondreSupprimer

Un petit mot d'amour ?